didierjean-zad@magic.fr
À première vue, on pourrait croire que Didier Jean et Zad sont trois bons copains qui se retrouvent de temps en temps pour se raconter des histoires. Mais il n’en est rien ! Ils sont deux, et ça suffit bien.

Un jour, ZAD vint tirer par la manche son compagnon de jeux, Didier JEAN, alors très occupé à martyriser son piano :
“ S’il te plaît, lui dit-elle, inventons une histoire... que je puisse la dessiner !”

Et voilà, le mal était fait ! Le bougre saisit la balle au bond, entamant alors avec sa compagne une partie de ping-pong verbal qui n’est toujours pas terminée. Dans ce jeu, pas de gagnant, pas de perdant, mais deux olibrius qui, tantôt illustrant, tantôt écrivant, cultivent leur imaginaire comme on élève des orchidées.

Leur méthode de travail tient de la gourmandise : tandis que Didier prépare une savoureuse crème au chocolat, un coulis à la framboise ou encore une chantilly, Zad s’en empare et les pose sur sa palette pour donner des couleurs à leurs dessins.
Cela explique peut-être pourquoi les lecteurs ont tendance à dévorer leurs livres...
Ce tandem insolite vit sans certitudes, sauf peut-être une seule: il faut créer pour sourire à la vie
Didier JEAN vu par ZAD
“La source intarissable du poète” : ainsi a-t-il nommé l’un de mes tableaux. Craint-il qu’un jour sa source ne se tarisse ? Une source musicale où je me régénère, faite de notes et de mots, ciselée comme la sagesse mais fraîche comme l’enfance... brute d’émotion. Il a une façon bien à lui d’être toujours sur le pont, prêt à inventer, créer, jongler avec des idées. Il sait s’étonner, se mettre en danger, se poser des questions puis y répondre. Il a une énergie qui vous laisse tantôt sans voix, tantôt vous transporte loin au delà de vos limites ; si seulement vous êtes prêts à le suivre. Je l’ai suivi, parfois je le devance grâce à cet élastique invisible qui nous lie.