En 1992, Didier Jean et Zad ont commencé à écrire pour les tout-petits. Avec de grandes images en couleur, ils ont raconté des histoires simples où les héros se frottent à la vie: “Simon et Agathe” - “Parcours santé”(1993)- “Voisin-voisine” (1994) Prix “Octogone de Chêne”CIELJ - “Julien La Tendresse" (1995)- “Z’en ai marre”(1995) et “Petit récit ensoleillé... ”(1998).
Toujours à quatre mains, ils ont eu envie de parler aux plus grands. Ainsi sont nés l’album “Zoum, chat de traineau”(1996) 1er Prix Limoges 1997 réédité en 2011 chez 2 Vives Voix et "Bienvenue sur Konditor” (1997), leur premier roman. Puis sont sortis “Drôle de sorcière !” (1999) pour les apprentis-lecteurs, “Deux mains pour le dire” (1999) Prix Renaudot Benjamin 2001 - Prix Jack London 2001 -1er Prix Annemasse 2001 et "Sweet homme" (2003) qui s’adressent aux adolescents.
En 2001 est né “Cuikomo”, un livre-disque dont Didier signe la bande originale. Cette création qu’ils portaient en eux depuis longtemps réunit enfin dans un même projet le son et l’image! Prix des Incorruptibles 2003 - Prix Henri Martin 2003 - Prix des Libraires Marseille 2002
En collaboration, nos deux amis ont également édité “Le Masque de Brume” (1998) écrit par Claude Clément , “Le Bonheur à tout prix” (1999), illustré par Evelyne Drouhin et “Petit Soleil” (1999) dont le texte est de Anne Mirman.
Fin 2003, “L’agneau qui ne voulait pas être un mouton”, un album soutenu par Amnesty International, rencontre un vif succès qui perdure (8 éditions à ce jour et plusieurs traductions).
La rentrée 2004 voit la naissance d'un nouveau personnage, Jojo, petit singe facétieux, avec deux albums livres-jeux, Le monde de Jojo et Les bêtises de Jojo, ainsi qu'un livre-tissu pour les tout petits, Au lit mes poulettes !
Avec Libellule, paru début 2005, ils inaugurent une nouvelle forme de création, en inventant une histoire à partir de l'exposition des peintures de Zad, "Jeux d'enfance".
En septembre 2005, Didier publie son premier roman en solo: « Le courage de revenir ». Cet ouvrage s'adresse aux adolescents à partir de 13 ans.
À l'automne 2006 sortent 3 nouveaux albums : "Ces matins-là", "Une année avec Mamouna", et "Chicotte", ce dernier écrit par Christian Poslaniec, ainsi qu'un recueil de nouvelles, "Bonnes nouvelles de Didier Jean & Zad", et "Le voleur de dents", dont le texte est de Régis Delpeuch.
En 2009, ils publient « J'ai fait un rêve », livre-CD regroupant une fois encore des peintures de Zad pour lesquels Didier a écrit des textes qu'il a mis en musique. La même année sort « L'univers fascinant du Dominatus », un documentaire humoristique sur le drôle d'animal que nous sommes, nous les humains...
L'année 2010 est l'occasion de rééditer « Ces matins-là », sous le titre « Envole-toi » dans leur maison d'édition, 2 Vives Voix. Suivront « C'était écrit comme ça », album entre le documentaire et la fiction, puis en 2011, « N'oublie jamais que je t'aime » et « Paris-Paradis », ce dernier en collaboration avec Bénédicte Nemo pour les illustrations.

En 2012, Didier JEAN et ZAD fêteront dignement leurs 20 ans d'édition !

Ces deux complices, qui ont élu domicile en Corrèze, travaillent ensemble sur le texte, les illustrations, la maquette. Au fil de l’écriture, ils imaginent les scènes comme dans un film, travaillant un personnage jusqu’à deviner ce qu'il va dire. Ils échangent leurs points de vue, ébauchent des crayonnés et au final, Zad réalise les originaux, au pastel, à la gouache ou à la palette graphique.

En solo, Zad est avant tout peintre. Mais on rencontre aussi ses illustrations dans la presse et l'édition. Sa dernière exposition vous est présentée à la page PEINTURES de ce site.
De son côté, Didier Jean a une autre passion: la musique. Il compose. A déjà six disques à son actif, dont deux sortis aux USA. Retrouvez le dernier en date, "You must have dreamt it" à la page MUSIK
Pour plus de détails (références, éditeurs...) sur les ouvrages cités, consulter la page KATALOG .